Visites-conférences à pied avec un guide-conférencier (pour individuels)

Visites-conférences à pied avec un guide-conférencier (pour individuels)

image cathedrale

Visitez une ville aussi riche en patrimoine que Strasbourg, dont la “grande île“ patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Qu’on habite cette cité magnifique ou qu’on y soit seulement de passage. On peut avoir envie de la découvrir d’une autre manière, de visiter ses escaliers secrets. C’est ce que proposent tout au long de l’année les visites-conférences de l’Office de Tourisme de Strasbourg.

 

Le camp romain d’Argentoratum occupait la partie sud de l’île.

C’est sur la Grande Île que se trouve la cathédrale Notre-Dame mais aussi de nombreux monuments et lieux touristiques comme les ponts couverts. Le quartier de la Petite France, le palais Rohan, l’ancienne douane ou la maison Kammerzell.

Elle a conservé  un grand nombre de maisons à colombages ainsi que de nombreux hôtels particuliers de la Renaissance. La principale artère de l’Ellipse insulaire, qui la traverse d’ouest en est, est formée par la Grand’Rue. Son prolongement la rue Gutenberg, la rue des Hallebardes et la rue des Juifs. Le principal axe nord-sud est formé par les rues des Grandes Arcades et du Vieux Marché. Les rues du 22-Novembre, des Francs-Bourgeois et de la Division-Leclerc, larges et bordées de grands immeubles.

La plupart des commerces et restaurants du centre ville y sont situés. On y trouve notamment les grands magasins Printemps et Galeries Lafayette (ancien Magmod).

Grâce à l’aménagement des berges il est possible de faire tout le tour de la Grande Île à pied en longeant l’Ill et le fossé du Faux-Rempart.

La Grande Île était jadis traversée par le fossé des Tanneurs. Creusé au VIIIe siècle, il partait de l’actuelle place Benjamin-Zix, dans le quartier de la Petite France, et s’écoulait le long de la rue du même nom, la place de l’Homme-de-Fer. Il se jetait dans le fossé du Faux-Rempart à l’arrière de la place du Petit-Broglie. Le fossé coule toujours aujourd’hui mais il a été recouvert en 1840 pour des raisons d’hygiène4.